Vélorution d’Avril: découvre ta ville

La vélorution qu’est-ce que c’est? C’est une révolution! Celle  de la roue de votre vélo autour de son axe bien graissé! Celle d’une nouvelle façon de concevoir la ville et les déplacement urbains.

Ailleurs, ça s’appelle “Masse critique”! Un formidable collectif pour l’essor du vélo à Toulon.

logo_wp

Une masse critique est une manifestation à bicyclette (ou tout autre moyen de transport sans moteur, tels les patins, les planches à roulettes, …), organisée simultanément le dernier vendredi du mois dans plus d’une centaine de villes dans le monde. Il semble que le terme « masse critique » vienne d’une observation du trafic routier en Chine, où sans feux de signalisation aux croisements, les cyclistes attendent d’être assez nombreux, de faire masse pour s’engager et traverser ensemble.

C’est bien cette idée  qui animait quelques membres de changer d’Ère lorsqu’ils ont lancé leur première Vélorution. Celle d’un partage de l’espace qui apporterait plus de sécurité aux cyclistes et à tous ceux qui aurait l’idée saugrenue de privilégier les modes de déplacement doux à la voiture. L’idée que chacun y gagnerait en qualité de vie aussi.  Moins de pollutions et plus de dynamisme, moins de temps perdu dans les embouteillages et plus de place de parking….

Peu à peu cette idée s’est agrégée des nombreuses observations récoltées sur le terrain, au point de devenir un plan de déplacements qui ne demande plus grand chose pour être finalisé et présenté aux autorités municipales. Ce sera le prochain travail de Changer d’Ère.

Nous projetons une ville vive, libre, agréable, conviviale. Nous demandons des parkings à vélos auprès de tous les bâtiments et parcs publics, une cohérence dans les aménagements routiers avec l’idée que des cyclistes peuvent aussi  les emprunter. Nous espérons que les automobilistes râleurs et énervés par leurs difficultés de circulations laissent place à des citadins aux alternatives festives.

Et nous vous proposons aussi, à vous tous, de nous rejoindre pour une simple balade à vélo dans les rues de la ville tous les premiers samedis du mois.

Prochaine escapade : ce samedi 4 avril, départ 10H place de la République. A vos vélos!

 

Les photos et le compte-rendu de l’évènement:

Olbius le flamant et ses amis avaient rendez-vous comme tous les premiers samedis du mois place de la République pour une balade en ville ; question de se faire voir, fluorescents et casqués, galérer pour se frayer un passage parmi reines automobiles !

Direction la gare, descente de Gambetta, traversée délicate de la voie Léopold Ritondale,(à onze, pas facile de respecter le timing des feux),bande cyclable de l’Ave E Cavell, quartier de la gare pour constater l’approche périlleuse de la porte d’entrée et l’absence de parc à vélo.

Olbius et ses amis décident alors de se rendre à la piscine municipale, par le périlleux rond point Appel du 18 Juin(espace 3000) et l’ave J Moulin. Le trottoir est plus sécurisant que la voie, tiens pas de parc à vélo dans l’enceinte du tout nouveau pôle emploi !
Le Roubaud est longé, le seul parc à vélos adapté de la piscine nous accueille le temps d’éponger une petite soif.
Se rendre à la médiathèque par l’avenue Jean Moulin entraîne une nouvelle traversée de la voie Léopold Ritondale tout aussi délicate que la précédente. Sur la place devant la porte d’entrée, quelques vélos accrochés aux lampadaires et grilles de protection, les anneaux pour les vélos vides ………..triste sort pour l’inutile !

En matière d’insécurité sur la voie publique pour Olbius et ses amis, le summum est atteint sur la montée de l’avenue Jean Moulin. La balade du samedi 4 Avril se termine devant l’hôtel de ville ou un mariage est célébré.
C’est alors que Olbius se met à rêver qu’il pourrait un jour convoler sa reine………… à bicyclette !
Roger pour Olbius le flamant

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

départ place de la République                                    avenue Jean Moulin: sur le trottoir!
Même chose avenue Gambetta où une bande cyclable serait la bienvenue sur le trottoir. A la gare, en supprimant une place de parking, on pourrait permettre aux vélos d’y accéder en toute sécurité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA   OLYMPUS DIGITAL CAMERA   OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A la médiathèque, on se demande où poser nos vélos… seulement 6 places prévues mais bien cachées et non sécurisées!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Fin du circuit devant la mairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *