Un printemps écolo ?

Le pire n’est jamais sûr … c’est ce qu’on peut conclure après le deuxième tour des présidentielles. Olbius le flamant s’en réjouit  mais n’est pas sûr pour autant  que le meilleur soit à venir. Bonne nouvelle pourtant d’avoir un ministre de la transition, ami des volatiles de toute sorte et de l’écologie, même si, dans le biotope de Matignon, il risque de manquer singulièrement de verdure.

A propos de transition, nous avons pris jeudi une bouffée d’optimiste lors de la projection du dernier film de Marie Monique Robin « Qu’est ce qu’on attend » dans lequel les habitants d’Ungersheim et leur maire nous disent concrètement le bonheur de vivre et d’agir dans un monde en transition. Après le plaidoyer de JF Bernardini pour la non violence active, celui d’Ungersheim pour une écologie active nous insuffle une bouffée d’optimisme ; d’autant que nos amis de « la vallée du Gapeau en transition » sont venus faire passer le message que tout était  possible si on s’y mettait ensemble. Chiche !

Retenons enfin que, comme tous les printemps, le flamant  pédalera samedi 3 juin lors pour la journée du vélo, de la médiathèque au jardin Olbius Riquier . Nous donnons rendez – vous   à 10 heures sur le parvis de la médiathèque à tous les petits flamants d’ici et d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *