Sauvons une nouvelle fois le Fenouillet !

Mobilisation pour la sauvegarde de la biodiversité du massif du Fenouillet :
Constitution d’un Collectif pour la Défense du Site du Fenouillet
Fenouillet bandeau

Le massif du Fenouillet est aujourd’hui menacé par un projet d’accrobranche et de via ferrata sur sa face nord (commune de la Crau et Hyères dans sa partie supérieure). L’ampleur de cet aménagement touristique et commercial dont les aspects pédagogiques ne nécessiteraient pas une telle emprise, portera directement atteinte à la biodiversité remarquable du site.

C’était un projet, lors des élections municipales de 2008, de l’équipe crauroise aujourd’hui en place autour de Christian Simon. Après avoir accueilli pendant des années un CRAPA que la fréquentation problématique par des sportifs motorisés ou des pique-niqueurs avec barbecue a conduit à sa fermeture, le nouveau maire de La Crau (avec la participation de la commune de Carqueiranne) est en train de mettre en place une activité type « Parc Aventure », avec parcours de santé, chemin botanique, accrobranche et via ferrata dans la partie supérieure. Et c’est là que le bât blesse : les installations investissent le rocher du Fenouillet, en partie sur la commune de Hyères, classé en zone ZNIEFF, EBC et Natura 2000 ZNIEFF. [1] Le Fenouillet a également une grande valeur géologique de part la présence de Quartzites : il est le seul site paléontologique des Maures ayant permis la datation de ces roches (parmi les plus anciennes de Provence). Il serait regrettable que celles-ci soit enfouies sous des aménagements ou détruit par des terrassements.

La LPO a d’abord porté à la connaissance de la mairie de la Crau la situation exceptionnelle de l’endroit : « Le site du Fenouillet présente de très nombreuses espèces rares et protégées de la flore et de la faune au sein d’habitats naturels originaux et en excellent état de conservation, ce qui en fait l’un des sites naturels d’intérêt majeur pour la conservation de la biodiversité dans le Var…Toute intervention et aménagement sur le rocher et les forêts matures ainsi que toute pratique ayant pour conséquence l’augmentation de la fréquentation humaine seraient de nature à nuire à l’état de conservation des habitats naturels, déranger les espèces ou réduire leurs populations. »

Mais la municipalité fait la sourde oreille : elle crée avec la commune de Carqueiranne une SPL (Société Publique Locale) qui gèrera le site et louera les terres (27 ha) aux propriétaires. Le projet est « saucissonné », évitant ainsi toute demande d’autorisation d’aménagement, la partie commerciale étant déclarée sur seulement 1,5ha (Accueil billetterie, toilettes, buvette, accro branches, via ferrata…). La première étude d’impact étant notoirement insuffisante (elle ne notifiait pas le présence du couple de Grand-Duc ni la zone Natura 2000), une seconde est faite par Biotope, à la demande de DTTM. Cette fois-ci est bien précisé la nécessité de préserver la partie rocheuse, ainsi que la dangerosité des câbles pour les Grand-ducs d’Europe, dont le Fenouillet abrite un couple. Trop tard hélas pour un des oiseaux, retrouvé mort pendant les travaux d’aménagement. Trop tard également aujourd’hui pour les arbres du massif qui ont fait l’objet d’abattages sans la déclaration préalable prévue pour les zones EBC, dont l’unique châtaigner, plus que bi-centenaire.

Si le projet devait aboutir, les deux parking prévus hors périmètre, les voies d’accès règlementaires, les règles de sécurité pour les risques incendie qui obligeraient à un large débroussaillement, tout ceci mettrait encore plus à mal la biodiversité remarquable du site, avec la destruction d’habitats d’espèces protégées.

Or les travaux accomplis jusqu’à ce jour l’ont été sans l’évaluation d’incidences rendue nécessaire par l’impact sur le site Natura 2000. Les absences ou contournement des démarches règlementaires dictées par le Code de l’Urbanisme et le Code Forestier, les zones d’ombre autour d’un PLU craurois annulé, la sous-évaluation flagrante de la surface occupée par les « activités », tout ceci nous amène à contester ce projet dont l’impact paysager, patrimonial et environnemental est désastreux.

Aussi nous demandons au préfet de prendre d’urgence un arrêté interruptif de travaux tant que le projet ne sera pas présenté légalement dans sa globalité, avec une étude d’incidences. Le succès de notre pique-nique citoyen de protestation et le soutien apporté par les populations crauroises et hyéroises donne toute sa légitimité à notre Collectif pour la Défense du Site du Fenouillet [2].

Notes:

[1] Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique EBC : Espace Boisé Classé Natura 2000 : initiative Européenne pour la réalisation d’un ambitieux réseau de sites écologiques dont les deux objectifs sont : préserver la diversité biologique et valoriser le patrimoine naturel de nos territoires.

[2] Les Ami(e)s de La Moutonne pour le cadre de vie à La Crau, Changer d’Ere, Ensemble pour la Crau, NEPH, Cap sur l’Avenir, EELV du Pays hyérois, PS section de Hyères…, qui va certainement s’enrichir encore d’autres partenaires mobilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *