L’avis de Changer d’Ere sur le Plan de Déplacement Urbain de TPM

Suite à nos réunions, au document réalisé sur le vélo à Hyères  ainsi qu’à la rencontre avec le commissaire enquêteur, Changer d’Ere a déposé le 14 octobre son   avis à l’enquête publique concernant le PDU de l’agglomération Toulonnaise :

Avis de l’association CHANGER D’ERE sur le PDU de TPM

Sur l’ensemble du territoire de Toulon Provence Méditerranée, le schéma des transports de l’aire toulonnaise fait toujours apparaître un déficit important entre l’ouest et le centre de l’agglomération et sa partie Est . Le PDU actuel ne prévoit aucunement de corriger ce déficit, avec un simple embryon de LHNS entre centre ville et gare d’Hyères, des dessertes bus non compétitives et une cadence TER au delà de la ½ heure.

Pour la desserte du coeur de l’agglomération Changer d’Ere partage les critiques de nombreuses associations et collectifs citoyens sur l’abandon du projet de Transport en Commun en Site Propre inscrit au PDU précédent et qui devait constituer la colonne vertébrale des transports de TPM.

Le PDU actuel indique une simple orientation autour de Lignes à Haut Niveau de Services avec un objectif de cadencement au ¼ heure, mais avec le plus grand flou sur les moyens d’y parvenir. En particulier est renvoyée à une date ultérieure la détermination d’un schéma des infrastructures en site propre, comme s’il était envisageable d’avoir une desserte en TC au ¼ heure sans voies dédiées.

Même si Hyères n’était pas desservi par le projet TCSP, le précédent PDU montrait la cohérence entre une desserte tramway à grande capacité dans le centre et des rabattements TER via la Pauline – Hyères, La Garde ou St Musse. Aujourd’hui quelle cohérence entre les 3 LHNS principales prévues et le segment Gare SNCF – Ville d’Hyères.

Notre demande est donc de revenir au projet TCSP, élaboré depuis prés de 20 ans par les précédentes municipalités toulonnaises, mis en concertation, agréé et pré – financé par la surtaxe transports qu’ont payé et que continuent à payer les entreprises de l’aire toulonnaise.

Le projet actuel rend l’objectif d’atteindre les 50 % de report modal en 2025 très hypothétique et met le PDU de l’aire toulonnaise en contradiction avec le Plan de Prévention de l’Air et le Schéma Régional Climat, Air, Energie.

En matière de vélo, l’objectif est également en recul avec celui du PDU précédent passant de 5% à 3,5 % ce qui confirme le manque d’ambition du projet actuel. Nous demandons le maintien de de 5% de part modale pour le cyclable dans le PDU.

Concernant plus particulièrement le secteur Hyèrois et Est de l’agglomération :

• La prise en compte comme ligne à haut niveau de services du tronçon Gare d’Hyères – centre ville est une avancée mais n’intègre la liaison vers le port et l’aéroport. Nous demandons que le PDU prenne en compte cette partie avec une connexion majeure aéroport – port – gare SNCF. Ce projet figure d’ailleurs dans le projet OGS. L’ensemble ville – gare – port – aéroport doit être une orientation en site propre , avec la réutilisation du tracé de l’ancienne voie ferrée pour la partie gare SNCF – port. Le PDU est peu précis sur cette partie, même s’il prévoit de conserver l’emprise ferroviaire.

• La réponse du PDU concernant la desserte Hyères – Toulon, saturée par l’autoroute est centrée, à juste titre sur la liaison TER. Pour autant celle – ci ne bénéficie dans le PDU que d’une fréquence à la ½ heure, sont simplement prévues d’ici 2025 les études sur un passage à la desserte au ¼ h. Notre demande est de considérer cet axe comme une ligne à haut niveau de service raccordée aux LHNS toulonnaise et hyèroise avec une orientation de fréquence au ¼ heure.

Concernant le pôle multimodal, pas de programmation dans le temps ni budgétaire dans le PDU. On en est aujourd’hui à une étude plus globale du « quartier – gare ». La proposition d’améliorer le franchissement routier et piétonnier de la gare est mentionnée sans prévision. Rien sur le franchissement cyclable. Même si le PDU ne peut tout définir, nous souhaiterions un calendrier plus précis de réalisation du PEM d’Hyères, qui est de la compétence de TPM.

Pour la partie Est de l’agglomération nous souhaitons que les cars du CG 83 puissent desservir la partie Est (Couture, Mauvanne) de la ville, pour compléter l’ offre très réduite du réseau Mistral (1 AR jour)

MODES ACTIFS

Vélo : Nous partageons les priorités définies dans le PDU pour le cyclable sur Hyères : Presqu’île de Giens, route de l’ aéroport, le boulevard de la marine, la route de l’ Almanarre, l’avenue Ritondale, l’avenue Edith Cawell, l’avenue Geoffroy St Hilaire et l’avenue Gambetta. Dans ces priorités nous souhaiterions un calendrier plus précis sur la résorption des secteurs manquants de la voie littorale : Almanarre, Port et Salins – Mauvanne. Sur cette dernière partie, nous pensons qu’une solution peut être trouvée avec le conservatoire du littoral pour un passage par les Vieux Salins. Sur la Presqu’île de Giens, l’orientation inscrite dans l’OGS et reprise par le PDU nous agrée.

avenue Gambetta nous préconisons des bandes cyclables sur le trottoir (BCT) entre la voie Olbia et le « Guillaume Tell » d’un coté, le « Monte Carlo » de l’autre. et des traçages au sol pour les liaisons avec les rues Lyautey et Brest. Sur la partie haute une bande cyclable routière (BCR) du Mac Do à l’avenue Clotis et une BCR de l’autre coté entre arrêt navette et avenue Clotis. Sur l’avenue Clotis tracés possibles en BCT au vu de la largeur des trottoirs.

• Avenue Geoffroy St Hilaire : Bandes Cyclables Trottoir
• Avenue Ritondale : Bandes Cyclables Trottoir (utilisation des contre – allées)

Au delà, nous souhaitons initier un partenariat avec la ville d’Hyères pour avancer sur un schéma cyclable pour le centre ville, demande associative récurrente, et des stationnements cyclables sécurisés (Gare, centre)

Mode piétonnier : L’Enquête Ménage Déplacement montre que le premier des modes actifs est la marche à pied. Sur Hyères, subsistent des problèmes récurrents tel la traversée sécurisée de la voie Olbia ( partie Est – Skate Park) et celle de la voie ferrée (PN Costebelle) Mais notre demande principale serait d’agir sur la modification des comportements avec la mise en place d’un Code de la rue d’abord au niveau de la ville d’Hyères mais pouvant être étendu à l’agglomération.

Concertation et action associative Le PDU prévoit, pour son suivi, une instance de concertation avec les associations, Changer d’Ere se porte candidat pour faire partie de cette instance pour exprimer les demandes des usagers, en particuler sur la partie Est de l’agglomération.

De même, nous souhaitons, conformément au PDU, un appui de l’agglomération pour la mise en place d’actions de sensibilisation aux modes doux (fête du vélo, action dans les écoles)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *