PAS JOJO LES JO

S’appuyant sur un consensus à priori, le maire fait le forcing  pour promouvoir la  candidature de Hyères pour l’organisation des épreuves nautiques des JO de 2024.
Le temps du débat avec les Hyérois n’a pas eu lieu, le maire ayant pris sa décision dans des délais qui ne le permettaient pas. Il s’est même autorisé, anecdote symbolique, à détourner une manifestation sportive scolaire pour faire valider son choix par des enfants non informés, qui n’ont ni la conscience des enjeux  financiers ni celle des conséquences environnementales. Et surtout, qui n’étaient pas là pour cela !

Si en France, le principe de la candidature de Paris pour les JO semble retenu, de nombreuses voix discordantes se font entendre qui demandent à pouvoir disposer d’un dossier permettant aux citoyens de connaitre les aménagements nécessaires et comprendre l’impact environnemental, social et économique. Quels seront les moyens budgétaires dédiés, pour quel héritage, au détriment de quels projets alternatifs?

L’expérience passée atteste que les Jeux olympiques laissent trop souvent des ardoises que remboursent évidemment les contribuables au mépris des engagements et  promesses vertueuses des organisateurs.
D’un point de vue financier, la ville a-t-elle les moyens de cette ambition ? Ne nous a-t-on pas expliqué récemment que la situation budgétaire d’Hyères était tendue ?
Quelles vont être les implications sur nos installations portuaires ? Quelle amélioration de l’image de la ville ou quelle notoriété cela apportera-t-il?

Par exemple, à Weymouth, en 2012 (mais qui se souvient vraiment de Weymouth?), les investissements ont été les suivants :  construction d’une cale de 250m, une marina de 70 mouillages, un parc à dériveurs pour 600 bateaux, des installations de grutage et mouillages supplémentaires …

Face à ces questions, le Député-Maire se veut rassurant, sans apporter au citoyen d’éléments concrets ni donner place au débat. Il faut, semble-t-il,  lui « faire confiance ». Aveuglément!
En ce qui concerne notre ville, nous sommes sur le même timing que l’Opération Grand Site. Cela ne risque-t-il pas de déstabiliser les projets liés à l’OGS dont les objectifs sont la restauration, la préservation et la mise en valeur du site de Giens ? Les problématiques de transports et de logements auxquelles nous serions confrontés pour les JO avec l’accueil d’un flux important de visiteurs sur un laps de temps très court, la saturation du plan d’eau ne sont-elles pas contradictoires avec la préservation d’un site proche déjà de l’étouffement?
Les positions unanimes des conseillers municipaux en faveur des JO, à l’exception notoire de la conseillère EELV, surprennent par leur manque de sens critique, sur le fond comme sur forme. Le conseil municipal n’est-il pas un lieu de dialogue et de questionnement ? Tactiquement, cette volonté d’aplanir toute opposition est une erreur : la controverse permettrait une vraie adhésion et une amélioration du projet de la part de ceux qui se montrent favorables aux JO. Il est donc essentiel, pour nous citoyens, de nous demander dès aujourd’hui ce qu’un tel projet peut apporter aux Hyérois. A qui profite-t-il ? Qui dessert-il ?
Pour celles et ceux qui sont attachés à faire d’Hyères un laboratoire de la transition énergétique, de la protection de l’environnement, un lieu d’expérimentation d’un nouveau rapport entre l’homme, l’économie et le territoire, on peut craindre que la préparation de l’accueil des JO à Hyères marque l’arrêt de mort, pour longtemps, de toute tentative de faire évoluer la ville dans cette direction… A moins que les citoyens, forts de leur contre -expertise, ne s’emparent du débat !

Les JO grande fête du sport ? Peut-être, mais attention aux lendemains qui déchantent…

 

Eric BOYER-RESSES

 

Changer d’Ere est une association éco-citoyenne. D’une certaine façon, notre ambition équivaut à donner à chacun la possibilité d’adhérer pleinement à une politique donnée ou de la refuser en toute connaissance de cause.

Notre rôle est de fournir aux citoyens les outils pour une meilleure conscience possible des enjeux et, plus particulièrement, des enjeux environnementaux, lorsqu’une municipalité, quelle qu’elle soit, prend une décision.
Nous promouvons le débat et la controverse pour l’intérêt collectif. Voici donc quelques réactions reçues sur notre adresse mail:

Bonsoir à tous,
Je suis satisfaite du contenu de cet article.
Petit grain à moudre en sus sur l’accueil des activités nautiques des JO à Hyères…
Je suis une PMR (ha !), et un léger rictus me monte sur les travaux à réaliser pour l’accueil des athlètes et du public bien sûr ! Vous n’êtes pas sans savoir qu’à la suite des JO les jeux paralympiques prennent la suite, bien que ma foi, très peu médiatisés, va t on savoir pourquoi ?!
Bref, quand je vois que depuis 6 ans que j’habite dans cette ville qui recueille tous les vieillards en cours de France et de Navarre, qu’ai-je pu voir évoluer en terme d’accessibilité ? Des conteneurs déchets « je trie » enterrés, du coup je peux m’y rendre, et ce en plusieurs points, et à la louche (très généreuse) une petite dizaine de trottoirs abaissés.
C’est toujours ça.Quais de bus aménagés ????
Transports prenant réellement en compte les « PMR » ???CCAS accessible ??? (ascenseur trop petit !) Bon, ok, les athlètes ne vont certainement avoir besoin de s’y rendre, on est d’accord, mais je le case quand même.

Et quand je pense que les touristes sont également une source de revenus pour les commerçants, non mais ils sont où les plans inclinés adaptés pour les nombreux magasins qui n’ont qu’une seule marche à leur entrée ???

Et ben je dirais que le budget pour mettre tout ça aux normes explose déjà ce qui est épongeable par notre peucheurette de commune !
M’enfin, je demanderais presque à voir.

Sylvie Lauzière

Pour ouvrir vraiment le débat, l’article de Willian SEEMULLER, conseiller d’opposition socialiste, favorable au  projet et qui a laissé un commentaire sur notre page:

http://www.seemuller.fr/hyeres-ville-des-jo-2024/

 

2 comments

  1. Seemuller Reply

    Bonjour
    Je suis à votre disposition pour un débat public sur la question des Jeux olympiques. Je suis favorable à cette décision. Elle peut permettre à la ville dans le cadre de la Charte du Parc National de bénéficier de soutiens financiers d’Etat et de traiter la question des déplacements et de la transition énergétique. Le risque existe toujours mais la ville dispose d’une longue expérience d’organisation de championnat du Monde de voile. Enfin les pays du nord organisateurs des jeux nous ont montré que l’on pouvait conjuguer JO et développement durable. Après c’est le Maire élu en 2020 qui décidera….

  2. LION Reply

    Bravo! Mais comment sensibiliser une population désinformée et manipulée…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *