Hyères : Le Plan Local d’Urbanisme en questions !

Le PLU d’Hyères a été récemment proposé à l’enquête publique. Changer d’Ere s’est saisi de ce document pour organiser, en collaboration avec l’association MALTAE, des ateliers citoyens qui ont rencontré un succès inattendu. Ainsi de nombreux hyérois sont venus essayer de comprendre les enjeux du plan et ont exploré, sur le terrain, les perspectives qu’il donnait à notre espace de vie.

Ce travail a été suivi d’une lecture attentive du PLU et d’une fréquentation assidue des lieux où il était exposé par de nombreux citoyens, membres de Cil, d’associations ou non. Avec leurs observations et leurs remarques, avec les informations qu’ils nous ont communiquées, ils nous ont aidés à construire notre opinion. A analyser les erreurs de présentations qui rendaient un document, déjà très technique dans son premier élan, encore plus ardu à déchiffrer.

Nous sommes alors intervenus auprès du commissaire-enquêteur pour demander une prolongation du délai initial prévu pour cette enquête publique. Vous trouverez en pièces jointes ce courrier sous l’intitulé « courrier prolongation enquête PLU ». La réponse du président de la commission d’enquête n’a pas tardé et nous vous laissons la découvrir…

Le temps était venu pour nous de tenter d’établir une synthèse dans cette masse d’informations. Nous nous sommes attachés à comprendre l’esprit du PLU. A trouver des orientations fortes au niveau de la vie collective (circulation mais aussi mixité sociale), de la mise en valeur des espaces naturels et agricoles, de la préservation des paysages, des intentions culturelles et économiques, toutes choses qui tiennent du bien commun et de l’utilité publique. Notre déception est grande. A travers un document qui affirme le contraire, nous avons découvert le massacre des zones humides, l’exploitation des terres agricoles transformées en zones urbanisables ou en projet de golf et une ambition agricole tournée presque exclusivement vers l’horticulture, une volonté d’exploiter la manne touristique sans tenir compte des inconvénients et des conséquences parfois graves que cela engendre, un agrandissement des routes sur la presqu’ile de Giens, pourtant surchargée de voitures en période estivale ou encore à l’assaut du Château par sa face OUEST avec la création et l’agrandissement de nombreuses voies.

Nous avons consigné nos observations dans un courrier remis à l’enquêteur et demandé qu’un avis défavorable soit accordé à ce PLU.

Mais nous avons aussi alimenté cette enquête avec d’autres documents.

Car certains points du PLU nous semblaient inacceptables et sujets à des recours devant le tribunal administratif pour annulation. Nous avons soulevé ces objections mais sans doute notre travail est-il encore incomplet dans ce domaine. Nous pourrions évoquer par exemple la zone 18Au (à urbaniser) prévue sur l’île de Porquerolles alors que la gestion de l’eau pour les actuels habitants pose toujours problème. Nous sommes sans doute passés à côté de certaines décisions litigieuses dans ce PLU. C’est un travail très technique qui nous a demandé beaucoup d’investissement. En pièce jointe : point d’achoppement grave du PLU.

Nous avons entrepris un travail de réflexion avec d’autres associations environnementales (MALTAE, NEPH, Collectif pour la sauvegarde des terres fertiles et la confédération paysanne du Var) sur l’aspect agricole du PLU. Nous vous en livrons une synthèse.

Enfin, nous avons amendé notre courrier d’un relevé précis établi par les nombreux participants à nos ateliers citoyens des emplacements réservés programmés par le PLU et qui contiennent encore quelques sources d’interrogation ou d’opposition.

Nous pensons que l’ensemble des actions menées à l’encontre de ce PLU devraient conduire la municipalité à reprendre son document pour le corriger. Nous serons donc vigilants sur les suites de cette enquête publique et serons peut-être amenés à vous solliciter de nouveau.

Nous sommes, quant à nous, heureux d’avoir engagé et développé avec vous un vrai débat citoyen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *