ciné débat : une idée folle


Détails de l'événement


Un débat sur l’école? Quelle idée folle !

La nature très intime de la relation que chacun  a établi avec l’école rend la discussion complexe. Entre fantasme d’un recul des apprentissages et difficulté de s’adapter à une société en crise, l’école est trop souvent montrée du doigt.

Au-delà des apprentissages fondamentaux, l’école ne doit-elle pas contribuer à une société future un peu plus humaine, fraternelle et émancipatrice?

A quels défis les citoyens de demain devront-ils faire face et comment les y préparer ?

En cultivant l’empathie, la créativité, la coopération, la confiance en soi chez les élèves, en parallèle des savoirs fondamentaux, répondent des enseignants qui ont à cœur d’essayer de former une future génération de citoyens peut-être plus épanouis et responsables…

De permettre aux élèves d’apprendre avec les autres, par et pour les autres et non seul contre les autres, pour se former aux valeurs de la coopération : l’entraide, la solidarité, la justice, l’engagement…

Parce que l’acte pédagogique posé dans son enfance a d’énormes retentissements dans la vie d’un individu, interrogeons-nous : est-il possible aujourd’hui de développer une pédagogie active, avec des projets qui demandent aux élèves de s’approprier les savoirs, les engagent dans une réelle autonomie et une responsabilisation et leur font vivre une nouvelle gestion des espaces de libertés dans la classe et la société?

Est-il possible de comprendre et voir ce qui se joue dans une classe?

Voici  « Une idée folle », un long métrage réalisé par Judith Grumbach et produit par la fondation Ashoka.

, « Une idée folle » c’est celle d’une école qui permettrait de former des adultes capables de s’épanouir dans un XXIe siècle de changement global et d’être  acteurs de ce changement.

En matière d’éducation, il n’existe pas de « martingale pédagogique », même si les médias braquent parfois leurs projecteurs sur tel ou tel pédagogue qui l’affirme. Par contre, les salles de classe fourmillent de pratiques originales, nées des nécessités du terrain, qui transforment la scolarité de certains enfants.

Elles perdurent à bas bruit, connues seulement de quelques initiés. A leur manière, elles prennent  part dans la transformation de l’école. L’association Ashoka en connaît quelques unes et a demandé à Judith Grumbach de réaliser des clips de 3 minutes dans quelques écoles et collège repérés pour leurs pratiques originales : c’est finalement un long métrage émerveillé qu’elle leur consacre, entremêlant parole d’adultes et d’enfants de tous les âges.

Qu’ont-elles d’extraordinaires ces écoles ? Rien de franchement visible à l’œil nu: un professeur et des élèves, une salle de classe…. Mais quand la caméra s’attache aux regards et aux gestes, on comprend que c’est dans la philosophie des enseignants que réside l’essentiel. Pour chacun des professeurs et des chercheurs de ce film, le rôle de l’école est bien de développer chez l’enfant des valeurs et surtout de les incarner : coopération, curiosité, créativité, confiance en soi…

Tournée dans neuf établissements scolaires, publics et privés, de la maternelle au collège, Une idée folle interroge le rôle de l’école aujourd’hui à travers le témoignage d’enseignants, d’enfants, de parents ainsi que d’experts de l’éducation.

 

Changer d’Ere  engage donc le débat sur le rôle de l’éducation et de l’école aujourd’hui  en compagnie de  Jean-Jacques Bruni, président de l’OCCE 83 (Office Central de la Coopération à l’Ecole).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *