Ciné débat: LA PETITE DETTE QUI MONTE QUI MONTE


Détails de l'événement


La petite dette qui monte qui monte”, un documentaire de Nathalie Loubeyre. Au cinéma OLBIA le 21 mai2015 à 20 heures.
« Depuis 2010, nous avons eu droit chaque année à des prévisions officielles qui annonçaient le bout du tunnel à une échéance de deux ou trois ans : grâce aux politiques lancées de 2008 à 2010, la dette des pays les plus endettés (du fait de la crise) allait se réduire après 2012 ou 2013. Loupé »
Jean Gadrey
« Peut-on encore admettre que la quasi-totalité de la création monétaire soit d’origine privée, que les deux variables fondamentales de la finance globale, le taux d’intérêt et le taux de change, soient manipulées par un oligopole de banques systémiques qui dictent de fait leurs politiques aux Etats ? »
François Morin
Tout le monde sonne le tocsin, mais personne parmi les responsables politiques ne semble l’entendre.
Partant des idées véhiculées par les médias, intégrant un “quizz citoyen”, le film donne un droit de réponse à des voix hétérodoxes : économistes, mais également artistes, sociologues, historiens, philosophes. Face à l’absurdité de la situation, il n’y aurait pas d’analyse sérieuse possible … sans rire. En réunissant “tout ce que chacun a toujours voulu savoir sur la dette sans jamais oser le demander”, l’objectif est d’offrir à un large public, grâce à des intervenants de choix, des arguments pour entrer dans un débat trop souvent réservé aux spécialistes.
Avec la participation de Christophe Alévêque, et les contributions de : Geneviève Azam, Thomas Coutrot, Jean Gadrey, Jacques Généreux, Susan George, Pierre Khalfa, Pierre Larrouturou, Maurizio Lazzarato, Dominique Plihon, Henri Sterdyniak, Eric Toussaint, Patrick Viveret …
A l’heure où la “crise de la dette” est brandie un peu partout comme alibi à la destruction de notre modèle social, ce film est conçu comme un moyen d’auto-défense intellectuelle.
Projection suivie d’un débat animé par Raymond Macherel.

A5_dette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *