Ciné-débat : Frères des arbres.


Détails de l'événement


Mundiya Kepanga est un enfant de la forêt né sur le tapis de feuilles d’un ficus séculaire. À la première personne, à la façon d’un conteur traditionnel, c’est Mundiya lui-même qui nous raconte son histoire et celle de sa forêt primaire, l’un des sanctuaires naturels du globe. Avec poésie et tendresse, il partage son amour de la forêt mais dévoile également les ravages de la déforestation qui s’est dramatiquement accélérée dans son pays au cours des dix dernières années. Son parcours de défenseur de l’environnement le mène de son village isolé des Hautes-Terres aux plus grandes rencontres internationales : d’une réunion au Sénat aux colloques organisés à l’occasion de la COP21 jusqu’à l’Unesco au côté de l’acteur et activiste Robert Redford.

Fort de ses connaissances du monde occidental, son regard s’inscrit comme un pont entre deux mondes. En rencontrant des enfants dans des écoles, des exploitants de bois français dans la forêt des Landes ou des scientifiques spécialistes de l’environnement, le petit chef papou devient peu à peu un ambassadeur de la forêt et une voix des peuples autochtones.

Loin des statistiques et des rapports alarmistes, Mundiya invite simplement à porter un nouveau regard sur la nature et les éléments. Avec beaucoup de simplicité, il parle aux papillons, aux animaux empaillés et même à ses parures lorsque vient l’heure de s’en séparer. En offrant au Musée de l’Homme sa coiffe la plus précieuse, il porte un message dédié à tous les hommes de la planète : sa forêt est un patrimoine universel qui produit l’oxygène que nous respirons tous et qu’il faut sauvegarder.

Un cri d’alarme qui résonne droit dans nos cœurs car il s’exprime avec bienveillance et humanité. Cet être poétique, pur et touchant, invite chacun-e d’entre nous à se reconnecter à son enfant intérieur pour rouvrir des yeux émerveillés devant la nature. Volontaire, ce lanceur d’alerte nous appelle à réagir et à se battre pour préserver « sa » forêt.

Un appel à protéger les forêts primaires du globe qui nous rappelle que nous sommes, tous, les frères des arbres.

Ce documentaire, lauréat du Greenpeace festival film 2019 , a reçu un nombre impressionnant de récompenses.

Le débat  qui suivra la projection sera animé par Luc Blaison qui travaille à l’ONF.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *