ciné débat : DÉMOCRATIE zéro6


Détails de l'événement


Ciné débat : Démocratie zéro6, en présence du réalisateur Michel TOESCA le vendredi 14 février à 20 heures au cinéma Olbia.

 

Comment une décision brutale et sans appel de l’appareil politique vient balayer des mois de discussion et de débats sur l’avenir d’une population. « Démocratie zéro6 » pose la question générale de la proximité des décisions, de la représentativité de ceux qui décident et de leurs relations avec les citoyens.

Michel Toesca, cinéaste, partage son temps entre Paris et Saorge, un petit village perché de la Vallée de la Roya dans les Alpes-Maritimes, son sas de décompression. Les hasards de la vie ont voulu qu’il se retrouve témoin de l’effervescence citoyenne occasionnée par les modifications institutionnelles liées à la réforme territoriale en matière d’intercommunalité. Il en a tiré un documentaire de 1h20 qui retrace cette épopée.
Au travers de l’intercommunalité et de son incidence sur la vie de tous les jours, il met en avant le problème de la démocratie locale.

Le film, avec des témoignages, des interviews, retrace les derniers mois de débats et de discussions des habitants sur leur avenir institutionnel. Des débats ignorés, méprisés par la décision froide et brutale prise par les élites de ce département sur des arguments sans rapports avec ceux des populations concernées. Les habitants souhaitaient dans leur majorité décider en connaissance de cause de leur destin : une intercommunalité consentie et non pas imposée.
Ce film raconte l’histoire de ce processus et explore la situation d’exception des responsables politiques de ce département dans leur exercice de la démocratie où ils décident à la place du peuple en interdisant son expression.
Michel Toesca montre le décalage qu’il y a entre les discours, les déclarations d’intentions et les actes de ceux qui dirigent. Les intimidations, les entraves et les menaces pour museler l’expression populaire, les moyens utilisés par les pouvoirs en place pour créer une métropole….

Ce film engage à la réflexion sur la place et le rôle de la population dans les décisions qui sont prises en son nom, sur la proximité des décisions, sur la représentativité de ceux qui décident et leurs relations avec les citoyens. Des questions qu’il convient de se poser et d’approfondir sous peine de nous voir confisquer le pouvoir.

Pourquoi un tel acharnement pour empêcher une population de donner son avis ? Quels sont les enjeux si importants entre la bande côtière sur-urbanisée et le haut pays désertifié qui peuvent justifier pareille attitude : l’eau ? Les déchets ? Le logement ? Les intérêts privés ?
Au-delà des Alpes-Maritimes, « Démocratie zéro6″ pose un problème dont il faut absolument s’emparer car il concerne toute la société. Car contourner la participation des citoyens est devenu une pratique courante des pouvoirs œuvrant pour leurs seuls intérêts…Mais par quels procédés,  certes légaux, mais bien illégitimes au regard de la démocratie ?

Comment ce hold-up est-il commis,  tant par des organisations internationales comme l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) , que par  la Commission européenne, ou par les accords multilatéraux TAFTA (TransAtlantic Free Trade Agreement), TiSA (Trade in Services Agreement), de même que par nos institutions locales  pourtant censées rapprocher les décisionnaires du citoyen? A cet égard, le fonctionnement de l’intercommunalité, que nous vivons au quotidien, révèle les mécanismes de cette confiscation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *