Enercoop: l’énergie citoyenne

Témoignage d’un quidam branché à l’électricité 100 % renouvelable.
Voilà des années maintenant qu’un tas d’informations nous mettent en garde contre les changements climatiques et « les » bouleversements sur notre monde que ceux-ci entraînent. Ce n’est que le début. : la conférence Cop 21 prévue en fin d’année doit changer radicalement les politiques énergétiques…
Du blablabla quotidien sur « la honte que c’est ! » aux soupirs offusqués quant à l’inaction effective des dirigeants, je me suis dit : ben ! Et toi, tu peux faire quoi ?
Ok, j’éteins les lumières quand je n’en ai pas besoin, je tire des demi-chasses, je trie mes déchets, je n’imprime que lorsque c’est tout à fait nécessaire… De menus gestes qui ne me demandent qu’une collaboration modeste et qui, au demeurant, restent importants à l’échelle individuelle.
Non, mais sérieusement, quand on est « grand » et qu’on a un certain pouvoir d’achat, d’autres choses s’envisagent bien : sélectionner ce qui passe dans nos assiettes, acheter des produits responsables en AMAP par exemple, chez des artisans que l’on connaît, même si c’est un peu plus cher, au moins on sait d’où ça vient, on achète moins, mais avec conscience.
C’est exactement ce qu’Enercoop nous propose de faire avec l’électricité.
Il y a bientôt deux ans, j’ai entendu parler de cette entreprise. Une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif) nationale fournisseuse d’électricité 100 % renouvelable depuis 10 ans, à l’esprit local (la coopérative PACA a vu le jour début 2013). Ce format d’entreprise m’interpelle bien, moi qui ai besoin de trouver du sens et de la cohérence entre le monde du travail et celui de ma réalité quotidienne, de la solidarité et de la réappropriation de la chose publique qu’est l’énergie…
Bingo ! A force de lire les mails du Réseau Sortir du Nucléaire et de gonfler le poitrail contre gaz de schiste et marées noires, le geste logique suivant est de soutenir les alternatives en l’occurrence et de chercher à développer le mixte énergétique. Mais attention, le vrai, pas celui qui relève de la vitrine ou du greenwashing.
Après avoir fait quelques recherches, il s’avère que sur le marché français, Enercoop est le seul fournisseur d’électricité 100 % renouvelable qui rétribue ses petits producteurs (ce n’est pas pour appuyer sur le côté affectif, leurs productions sont réellement « petites », mais à démultiplier, à côté de chez soi) avec lesquels elle est en contrat ; elle va les chercher et les soutient dans leur développement.
Les achats d’énergie sont à la hauteur de la demande de ses clients, souvent sociétaires et donc décisionnaires. Elle ne pratique pas la surestimation de ses besoins pour de la revente à l’autre bout de la France ou de l’Europe car l’électricité ne connaît que le plus court chemin.
L’entreprise Enercoop est le résultat d’une réflexion menée par des acteurs engagés et spécialisés, notamment dans le domaine des énergies renouvelables (Greenpeace, la Nef, Biocoop, Les Amis de la Terre, Hespul, Cler…). Autrement dit, des individus militants dans des mouvements associatifs qui ont souhaité que voit le jour une entreprise soutenant le développement des énergies renouvelables, contribuant au mixte énergétique nécessaire à l’équilibre de notre monde, que cette entreprise soit constituée de consommateurs (particuliers et entreprises), de producteurs, de collectivités et d’institutionnels, sociétaires pour certains, responsables pour tous, prenant pleinement part à sa gestion et à son développement. Pour que la question de l’énergie, dont personne ne peut se passer, ne soit plus une question réservée à des multinationales opportunistes et souvent subventionnées, mais un sujet de société dont chacun peut s’emparer à son niveau.
Et donc moi dans tout ça ? Depuis décembre 2013 j’ai fait le grand plongeon ! Je suis devenue une consommatrice (sociétaire, j’ai craqué) du fournisseur d’électricité 100 % renouvelable Enercoop PACA et j’en suis ravie.
Oui, ça coûte plus cher que chez le fournisseur historique ERDF, mais je sais ce que je soutiens et avec le comportement qui va avec et la conscience de la nécessité de l’économie, je maîtrise le plus possible ma consommation. De plus, cette différence de tarifs se réduit à chaque réévaluation du prix de l’énergie demandée par ERDF à l’État, car celui qu’elle pratique actuellement est largement en dessous du coût réel. Et qui paye pour éponger les dettes ? Nos impôts! Le décor est planté, je n’en dirai pas plus.
En revanche, les Assemblées générales d’Enercoop ont jusqu’à présent voté le maintien de tarifs fixes, seules les taxes qui ne sont pas de son ressort, font évoluer les prix.
Ce changement de fournisseur a été très simple à réaliser, aucune manipulation technique, c’est aussi ce qu’ont pu tester (et adopter) quelques municipalités pour tout ou partie de leurs équipements électriques, comme Eourres, Forcalquier ou encore le Beausset en PACA.
Quant à nous à Hyères ?
Le 26 mars 2015 j’ai déposé en mairie un courrier proposant à Monsieur Giran, mon Député Maire, d’étudier ce que cette entreprise proposait. Je me suis dit qu’avec la volonté affichée de soutenir le développement durable dans notre ville et les actions qu’elle dit mener, ce genre d’acte était en droite lignée de ce qui était déjà entrepris (cf. http://www.ville-hyeres.fr/rapport_developpement_durable.html).
Pour l’heure, l’EEG de la mairie reste plat dans ma boîte aux lettres. Manquerait-elle de jus pour me répondre ? Pas de soucis, Enercoop fournit !
Je garde la certitude que la municipalité souhaite encourager et participer à la transition énergétique. Qu’elle entre donc en contact avec Enercoop PACA et, qui sait, peut-être verra-t-on des bâtiments municipaux se couvrir de panneaux solaires dans le cadre de projets accompagnés par l’entreprise et de contrats de consommation signés avec elle.

Article écrit par Sylvie L. –

http://www.enercoop-paca.fr/ T el : 04 84 25 89 19
Enercoop : on en parle de plus en plus…
http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/la-literie-accologique-gilles-berhault-alexandre-tepper-et-baptiste-derez-35-1904-503029.html
http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/nicolas-hulot-revele-le-palmares-du-concours-d-innovation-my-positive-impact-7777462023

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *